Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Epilogue : vers la Filia

« Pardonne-moi, Gina, je sais que j’aurais dû t’en parler avant… Mais maintenant qu’Abbie a disparu, ce qu’on a fait ensemble ne me semble plus très important… - Ne t’en fais pas, mon chéri. Ça fait un bon bout de temps que j’ai appris à te partager,...

Lire la suite

Chapitre 75 : héroïnes

« Allez les mecs, remontez-moi cet abruti ! ordonna Jonas, occupé à manier la voile principale de l’Indépendant. Putain, ce con a intérêt à être en vie, parce que j’ai deux mots à lui dire… » Et l’ex-passeur de la Fragma n’aurait pas pu être plus sérieux....

Lire la suite

Chapitre 74 : le choix

« Amirale, il faut sauter maintenant !! cria Isabelle Higgins pour couvrir le hurlement du vent en train de s’engouffrer dans l’appareil. Ne m’obligez pas à vous pousser ! » Et sans mauvais jeu de mot, ce n’étaient pas des paroles en l’air. Abernathy...

Lire la suite

Chapitre 73 : bombardement

« Regardez, amirale ! s’exclama le lieutenant Higgins d’un ton enthousiaste. Les civils sont enfin aux postes de combat ! - Oh non, merde… fut la seule réponse d’Abernathy, les sourcils froncés en observant l’horizon nocturne. - Ne vous faites pas de...

Lire la suite

Chapitre 72 : plongeon

Non, ce n’était évidemment pas le jour. Le soleil tant adoré par les goules n’apparaîtrait pas de ce côté de la planète avant plusieurs heures. L’éclat qui venait de percer les ténèbres de la nuit était de toute façon trop soudain, trop intense. On n’avait...

Lire la suite

Chapitre 71 : solidarité

Courir. Courir sans s’arrêter. Ne pas ralentir. Ne pas regarder en arrière. Ignorer la douleur. Ne pas penser. Et se contenter d’avancer, de foncer le plus rapidement possible vers l’avant du porte-avion. Jack devait rejoindre l’Indépendant, rien d’autre...

Lire la suite

Chapitre 70 : délivrance

« Maître Jack ! - Colonel Redfield ! Défendez-vous ! - Allez, allez ! Foncez ! Faut pas laisser ces connards de cadavres le faire passer par-dessus bord ! - Jaaaaaaack !! » Conservant juste assez de conscience pour sentir son humanité s’éteindre inexorablement,...

Lire la suite

Chapitre 68 : Hak-ram !

N’importe quel survivant ayant passé plus de quelques jours en territoire infecté sait que dans quatre-vingt pour cent des cas, il est préférable de choisir le combat que la fuite. Les goules abandonnaient rarement la poursuite d’une proie ; le seul moyen...

Lire la suite

Chapitre 67 : lâcheté

Jack ne put malheureusement pas s’accorder le temps de regarder l’hélicoptère s’éloigner. Dans un tel chaos, qu’il ait eu l’occasion de faire ses aux revoirs à Abernathy tenait déjà du miracle. Il ne servait de toute façon plus à rien de se faire de souci...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>